Littérature


Les Livres:

J’ai toujours travaillé, mais rarement à plus de 60%. Ce qui m’a laissé un peu de temps et d’énergie pour satisfaire l’une de mes passions, l’écriture.


Pour l’instant, j’ai publié en littérature cinq livres (dont un en collaboration).


A la fin de cette page vous pourrez télécharger quatre nouvelles écrites récemment.

Ritournelle maternelle

(pseudonyme Péa Aisse), Denoël, 1977


Le quotidien d’une mère de petits enfants est parcouru d’émotions ambiguës, passant de l’amour à la lassitude, du plaisir à l’exaspération. Ce livre nuance l’image de la bonne mère sans pour autant la faire basculer dans les mauvaises.

Les jours en pièces,

Editions de la Thièle, 1986


Un instituteur souffre de confusion temporelle, il mélange le présent, le passé et l’avenir. Sa situation pathologique se rapproche de la nôtre lorsque les émotions nous bousculent et nous basculent dans le passé.

Ne pleure pas Mariette,

Editions d'en bas, 2004


L’héroïne rend régulièrement visite à une vieille tante placée dans un établissement médico-social. Le contact entre les deux femmes se rétrécit au fil du temps, l’aïeule perdant lentement ses facultés. Pleine de tendresse, la nièce s’interroge sur la mort.

Les arbres blessés


paru dans « Quand le polar se met au vert... »

(3e concours de nouvelles policières de Bessancourt)


Editions du Valhermeil, 2007

Un extrait :


Les arbres blessés


“Il pleuvait, cet après-midi-là. Une pluie mélangée de neige. Comme chaque jour, Madame Adèle se promenait avec sa chienne Berga. Pour se réchauffer, elle marchait d’un pas énergique.

Depuis trois ans, depuis la mort de son mari, elle s’était fixé une règle : sortir au moins une heure par jour, par n’importe quel temps. Pour se discipliner, elle prit cette chienne terre-neuve, une grosse bête lente et nonchalante, calme. L’inverse d’Adèle, menue et agile malgré son âge.

Près du sommet de la colline Bellevue, un groupe discutait avec animation. Adèle pensa d’abord à une visite guidée des vieux arbres réputés, mais ces visites ne s’organisaient pas en hiver.

Sous prétexte d’attendre Berga qui flairait le bord du chemin, elle s’approcha et écouta. Il s’agissait bien d’arbres, mais d’arbres mutilés. Ils parlaient de vandalisme, d’acte stupide et irresponsable.”


Pour télécharger cette nouvelle, cliquer sur la photo de la couverture.

Un extrait :


Mes ancêtres sur le chemin


“Pour moi, le monde prit des couleurs étranges le jour où mon compagnon m’entraîna au pays de mon enfance.

Dix ans que je le boudais, dix ans que j’avais enterré ma dernière tante. Mes parents étaient morts depuis longtemps, mon père du coeur, ma mère d’un cancer. Ce n’était pas de leur vieillesse dont je m’étais retrouvée moralement chargée, mais de celle de mes tantes. La dernière s’était éteinte de trop d’années, sa tête avant son corps. Elle ne comprenait plus rien à rien. Pendant sept ans, j’étais montée chaque dimanche lui tenir la main, à une cinquantaine de kilomètres. Avant elle, c’était sa soeur, pendant quatre ans.

Depuis leur mort, je passais mes fins de semaine à la maison ou n’importe où ailleurs, mais pas là-haut. J’étais trop montée. C’était fini. Sans l’avoir décidé, sans presque m’en rendre compte.”


Pour télécharger cette nouvelle, cliquer sur la photo.

Bientôt l’heure du thé,

Editions d'en bas, 1995


Le maintien à domicile d’une mère âgée représente une lourde charge pour ses proches. Les rôles entre mère et fille s’inversent, celle-ci s’occupant de celle-là dans un bouleversement émotionnel contre nature, empreint d’agressivité, de respect, d’amour et de fatigue.

La tête pleine d’élèves

(en collaboration), P.-M. Favre, 1980


Des témoignages d’enseignants sur le quotidien des classes, écrits à une époque où l’on n’osait pas parler ouvertement de ses difficultés en salle des maîtres.

Littérature

Les Nouvelles:

Mes ancêtres sur le chemin


Je joins cette nouvelle inédite qui prolonge mes photos de pierres comédiennes.

Elle se prend pour George Sand


paru dans «Plumes bigarrées», inédits d’auteurs suisses romands sur le livre, sous la dir. de P. Y. Lador pour Bibliomedia) -

camPoche - 2009.

Un extrait :


Elle se prend pour George Sand


Ma voisine parle à quelqu’un, à son frère si je comprends bien. Mais je ne vois pas de téléphone. Une femme pataude, sans élégance, plus jeune que ma mère. Elle parle toute seule. Maintenant elle s’interroge sur sa consommation. Elle finit par commander un café avec deux crèmes. Elle reparle à son frère, lui explique son besoin d’argent.

Maman, grâce à toi, j’ai appris le nom des fleurs. J’ai appris aussi à reconnaître le chant des oiseaux.

À parler sans cesse, cette femme me perturbe. D’habitude, je me concentre facilement dans les bistrots. Adolescente, j’y préparais mes dissertations. Je m’asseyais dans l’anonymat, sirotais un thé, parfois une bière. Le brouhaha qui m’entourait me rassurait et m’encourageait.


Pour télécharger cette nouvelle, cliquer sur la photo.

Cabossé, estropié


Une nouvelle inédite, loin du politiquement correct ou du «santé correct», qui met un bémol aux idées généreuses de la prévention - 2008.

Un extrait :


Cabossé, estropié


Vint le jour de l’aiguille aspirante.

Couchée sur le ventre, sur une espèce de table surélevée, avec un gros trou par où pendait son sein. Comme les pis d’une vache. Eux travaillaient par dessous. Comme au garage, une voiture sur élévateur, pour réparer sous le châssis. Ils lui expliquaient au fur et à mesure ce qu’ils faisaient. D’abord des radios, et encore des radios, en stéréo cette fois. Ils appelaient ça une stéréotaxie.

Elle croyait comprendre.

Eux cherchaient un cancer. Impensable. Ils ne trouveraient rien.

  1. -Ça va, Madame ? Ne bougez plus.


Pour télécharger cette nouvelle, cliquer sur la photo.

http://www.images-et-pages.ch  http://www.images-et-pages.ch/eau  http://www.images-et-pages.ch/incolore  http://www.images-et-pages.ch/etangs  http://www.images-et-pages.ch/givre  http://www.images-et-pages.ch/ondes  http://www.images-et-pages.ch/croquis  http://www.images-et-pages.ch/arbre_neige  http://www.images-et-pages.ch/arbres  http://www.images-et-pages.ch/foret  http://www.images-et-pages.ch/troncs  http://www.images-et-pages.ch/ecorces  http://www.images-et-pages.ch/dessin_arbre  http://www.images-et-pages.ch/etranges_arbres  http://www.images-et-pages.ch/pleurs  http://www.images-et-pages.ch/plantes  http://www.images-et-pages.ch/fleurs  http://www.images-et-pages.ch/herbes  http://www.images-et-pages.ch/champignons  http://www.images-et-pages.ch/jeux_lichens  http://www.images-et-pages.ch/ceps  http://www.images-et-pages.ch/ikebana  http://www.images-et-pages.ch/mineral  http://www.images-et-pages.ch/rochers  http://www.images-et-pages.ch/trous  http://www.images-et-pages.ch/affleurant  http://www.images-et-pages.ch/lapiaz  http://www.images-et-pages.ch/Marrindes  http://www.images-et-pages.ch/Ouessant  http://www.images-et-pages.ch/Granit_Rose  http://www.images-et-pages.ch/Causses  http://www.images-et-pages.ch/Carnac  http://www.images-et-pages.ch/luniere  http://www.images-et-pages.ch/ciels  http://www.images-et-pages.ch/brouillard  http://www.images-et-pages.ch/feu  http://www.images-et-pages.ch/ecritures  http://www.images-et-pages.ch/homme  http://www.images-et-pages.ch/murs  http://www.images-et-pages.ch/tas_de_bois  http://www.images-et-pages.ch/poutres   http://www.images-et-pages.ch/chemins   http://www.images-et-pages.ch/litterature  http://www.images-et-pages.ch/blog  http://www.images-et-pages.ch/Contact  http://www.images-et-pages.ch/Liens 


Le site Images et Pages, de Paule-Andrée Scheder, photographie et écriture.